samedi 4 avril 2015

Le rendez-vous des indés #3


L'auto-édition est un vaste sujet, chacun à ses propres idées à son propos. C'est pourquoi tous les dimanches j'essayerais qu'un auteur qui est en édition indépendante ou qui est passé par là partage son point de vue.

Je pense que ce rendez-vous sera très enrichissant et permettra de découvrir différentes visions et d'échanger. Je vous demande juste que ces échanges se fassent dans le respect sans débordements inappropriés car je sais très bien qu'il y aura des risques.
C'est d'ailleurs pour ça que je devrais approuver les commentaires.

J'ai déjà reçu quelques mails et le rendez-vous peut tenir sans soucis pendant deux dimanche, mais pour pouvoir continuer, je compte sur vos témoignages que vous pouvez m'envoyer à lestribulationsdunelectrice@gmail. Dans ce mail, vous êtes libres de me parler de votre ressenti et de votre expérience.
Pour ce deuxième rendez-vous, c'est Laurence Labbé qui partage avec nous.
Elle connait l'auto-édition avec sa saga "La puissance des ordinaires".


Je suis heureuse de vous livrer mon témoignage d'auteure auto-éditée depuis un peu plus d'un an à présent.
J'ai aimé écrire depuis la première rédaction en primaire.
Etant enfant unique élevée par ma grand-mère, n'ayant pas l'autorisation de jouer ou de partager des loisirs avec d'autres enfants, les livres étaient mon échappatoire. Je lisais plusieurs classiques par semaine ce qui me permettait de vivre la vie des héros, de m'identifier à eux et de fantasmer sur les écrivains, qui étaient pour moi des génies, demi-dieux inaccessibles.

Longtemps, j'ai écrit des textes autobiographiques, libérateurs, puis j'ai commencé à écrire sérieusement (c'est-à-dire des nouvelles ou romans de fiction), il y a plus de quinze ans.
A l'époque, il n'y avait d'autre solution que de se faire éditer par une grande maison, ou de payer assez cher une imprimerie.

Puis un jour, les personnages de "la puissance des ordinaires" se sont imposés à moi.
Je leur ai donné naissance, puis ils m'ont manipulé pour m'emmener dans une histoire extraordinaire que vous connaissez peut-être.
Grâce à facebook, j'ai annoncé régulièrement l'avancement de mon roman, au fur et à mesure et je fus très heureuse de recueillir beaucoup d'intérêt ! Au fur et à mesure que j'étais emmenée par mes héros, j'ai trouvé mes premiers lecteurs. Ils ont pris l'avion en même temps que moi et ont découvert les premiers meurtres qui n'étaient absolument pas prévus... Puis, la suite...

Cette histoire suscitait un tel intérêt que l'on a commencé à me demander d'envoyer le texte pour relecture, et au fur et à mesure, j'ai suivi les avis, recommandations et corrections de ma quelques dizaine de lecteurs fidèles. Mais pour moi qui avait écrit sans auditoire depuis tant d'années, c'était magique !
Puis, j'ai réalisé que l'on pouvait à présent, s'auto-éditer très facilement et gratuitement !
Alors, j'ai envoyé le roman à mes éditeurs habituels. Je l'ai parallèlement mis en ligne sur un site de partage de publication, monbestseller, où j'ai récolté en quelques jours plus d'une centaine de lecteurs et de très bons conseils ! Alors, après encore un bon mois de corrections acharnées, j'étais si impatiente et sollicitée par mes lecteurs, que je l'ai déposé sur la plate forme createspace et deux jours plus tard, il était disponible en kindle et format papier, et je comptabilisais mes premières ventes, de l'ordre de quelques dizaines. Vous imaginez mon enthousiasme !

Mais l'aventure ne s'arrête pas là, au contraire, elle ne fait que commencer !
Car les premiers temps, presque chaque lecteur revenait vers moi pour me donner ses impressions. Et à chaque fois, c'est un tel bonheur, un partage d'une telle intensité, que les commentaires soient dithyrambiques ou mitigés ne change rien. L'intensité du partage est un bonheur inexprimable.
J'ai ensuite eu le bonheur de découvrir le blog "les tribulations d'une lectrice" qui m'a offert une de mes premières belle chronique. Un peu plus tard, le blog littéraire de l'Express a découvert "la puissance des ordinaires" et m'a désignée comme une plume novatrice et à suivre. J'ai participé au salon du livre le 21 mars avec eux et ai rencontré des éditeurs et auteurs de talent !

J'ai écrit en 2015 la suite de mon roman, sous une forme plus classique, et je pense que quelques lecteurs l'attendent. Pour l'instant il prend le même chemin que le premier.
Et toujours manipulée par mes héros, je me retrouve à partir en avril en Afrique du Sud, où se déroulera le troisième tome de "la puissance des ordinaires".
Voilà où m'a emmené cette aventure de l'auto-édition, moi et les lecteurs et j'espère pouvoir la partager avec beaucoup et encore longtemps !

8 commentaires:

  1. Merci les tribulations d'une lectrice pour ce rendez-vous des indés qui, je l'espère, durera longtemps car j'ai hâte de lire tous les témoignages qui suivront.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien Laurence, c'est avec plaisir :) Je l'espère aussi :)

      Supprimer
  2. J'ai lu deux romans auto édités et jusqu'ici je n'ai eu que des coups cœurs !

    RépondreSupprimer
  3. Bravo aux tribulations d'une lectrice pour ce rendez-vous avec le talent des auteurs auto édités. Et merci Laurence Labbé de votre témoignage. Merci d'avoir associé monBestSeller.com à votre ascension. C'est la vocation du site et nous sommes heureux qu'il vous ait donné de la visibilité, que vous y ayez rencontré de nombreux lecteurs et qu'ils aient pu vous aider par leurs commentaires. Nous souhaitons beaucoup de lecteurs et de succès à "La puissance des ordinaires". Isabelle de Gueltzl http://www.monbestseller.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, il faut surtout remercier et féliciter les auteurs qui m'envoient leurs participations chaque semaine :)
      Je souhaite également beaucoup de lecteurs à la puissance des ordinaires :)
      Merci de votre passage :)

      Supprimer

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)