lundi 15 décembre 2014

{Atelier d'écriture}Souvenirs

On se retrouve comme tous les lundis pour l'atelier d'écriture de Leiloona. Je suis désolée la semaine dernière a passé tellement vite que je n'ai pas trouvé le temps de venir lire vos textes mais je passerais les lire cette semaine.
Sinon, Emma et Oliver sont encore une fois au rendez-vous, il n'y a rien à faire, je m'éclate avec eux et je n'arrive plus à les laisser. J'espère que ma participation de la semaine vous plaira.
Bonne lecture et bonne découverte à tous.

Romaric Cazaux

Oliver me manque beaucoup mais, la chose que je déteste par dessus-tout, c’est rester enfermée à broyer du noir, il faut que je sorte. Je m’habille chaudement et me voilà partie en promenade dans ce magnifique parc où nous avons tellement de souvenirs.
Après de longues heures de marche, je vais m’asseoir à la cafétéria pour boire un café et me réchauffer mais surtout pour rêvasser à tous ces moments magiques que nous avons vécus dans cet endroit.
Les minutes passent et je suis plongée dans mes pensées, plus rien autour n’existe.
C’est Marc, le tenancier de cette buvette, qui me ramène à la réalité, il va fermer.
18 heures ? Déjà ? Je n’ai pas vu le temps passer ! Il faut vite que je rentre ! Depuis qu’Oliver n’est plus là, je suis devenue plus craintive et je déteste être seule dehors alors que la nuit tombe.
J’emprunte ce chemin à contre cœur, il est très rare que j’y passe car il n’est pas très rassurant mais je n’ai qu’une hâte, rentrer à la maison.
La route est assez déserte à cette heure-ci. Il y a juste ce couple devant moi, ils ont l’air eux aussi très pressés.
Je suis assez angoissée mais je vois la fin de l’allée, bientôt je pourrais respirer.
Enfin, c’est ce que je pense jusqu’à ce que j’entende des pas qui se rapprochent derrière moi. Je me retourne et j’aperçois cette silhouette tout habillée de noir. On voit à peine son visage tellement l’homme a remonté son écharpe. J’ai l’impression d’être suivie. Vite, il faut que j’accélère le pas.
Plus j’avance, plus cet étranger se rapproche et il n’y a plus personne dans le chemin. L’anxiété me guette, je suis tétanisée, je ne parviens plus à avancer et l’individu me rattrape.
J’ai envie de crier mais aucun son ne sort et puis, à quoi bon, à cette heure-ci, il n’y a plus grand monde dans les environs. Que va-t-il m’arriver ? Je suis certainement suivie par un psychopathe. Espérons qu’il s’amuse juste à me faire peur et qu’il ne me touche pas.
Ca y est, il est là juste à côté de moi, ma dernière heure a sonné, je suis finie.
Il tourne la tête, me dévisage et ouvre la bouche.
Emma ?
Mais comment connait-il mon prénom ? C’est plus grave que je ne le pensais, je dois être suivie depuis un moment. Je me mets à courir.
-Emma ? Emma ? Attends-moi c’est Paul !
Je réfléchis très vite mais ce prénom ne me dit rien. Que dois-je faire ? M’arrêter et faire confiance à cette silhouette ou cavaler jusqu’à la fin du sentier ?
Emma ? Tu as oublié ? Je suis Paul, Oliver et moi étions collègue.
Tout me revient, je me sens idiote d’avoir pris peur, il serait temps que j’arrête de dévorer des thrillers car cela commence à me jouer des mauvais tours.

19 commentaires:

  1. amusant :-)
    on peut imaginer une suite et un happy end...

    RépondreSupprimer
  2. Il fallait y penser, jouer sur la longueur de l'allée pour faire durer le suspens, les thrillers ont du bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que ça m'est venu comme ça sans me poser de questions :) Oui, les thrillers ont du bon :)

      Supprimer
  3. Ah ah, elle s'étoffe ton histoire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui un peu à la fois :-) Je deviens de plus en plus accro à mes personnages :)

      Supprimer
  4. Ah ça, quand on perd pied, ce n'est pas à moitié ! ;) Angoisse bien rendue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur qu'autant faire les choses à fond :) Ho, merci, je suis heureuse d'avoir atteint mon but :)

      Supprimer
  5. Super...j'ai tremblé !
    maintenant c'est toi qui va les écrire les thrillers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha chouette, ça me fait plaisir d'avoir réussi à te faire trembler :) Heuuu.. j'en suis encore loin quand même de l'écriture du thriller :)

      Supprimer
  6. Effectivement, ces allées où on ne peut se cacher nulle part est un lieu privilégié pour ceux qui veulent commettre une agression, surtout en fin de journée et encore plus quand elles sont désertes. Heureusement pour Emma, il y a maintenant Paul à ses côtés....À moins qu'il ne soit le tueur en série qui frappe depuis des mois. Ah, ces thrillers. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui, ce sont des super lieux :) C'est vrai qu'on pourrait se poser la question, peut-elle vraiment faire confiance à Paul? Oui les thrillers ça peut faire tourner la tête :)

      Supprimer
  7. La pauvre, on la sent tellement tétanisée ! Contente que ça se termine bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui je ne l'ai pas épargnée au départ mais c'est vrai que ça se termine bien pour elle :)

      Supprimer
  8. Au début j'étais un peu perdu, puis une femme... et puis on se laisse prendre par ses peurs.

    RépondreSupprimer
  9. Super sympa!! En plus contrairement à tous les participants dont j'ai lu les textes jusque là tu es la seule à avoir proposé que ce personnage soit une femme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) J'ai voulu faire la femme et la crainte de l'individu, on dirait que c'est bien réussi et je suis très satisfaite :)

      Supprimer
  10. Très original comme biais d'écriture... ;) et c'est intéressant de suivre ainsi des personnages de texte en texte (riche idée).

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)